Kagenozuke

Bienvenue dans le monde de Kagenozuke!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hotage
Webmaster et Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5500
Age : 27
Pays : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2005

Vos Statistiques
Points de Vie (normal):
20/20  (20/20)
Points de vie Tournoi:
14/14  (14/14)
Nombre de Knz: INFINI

MessageSujet: L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]   Ven 17 Aoû - 2:53

Table des Matières:

Page une:

Chapitre I: Keikoku, la planète de feu.

Chapitre II: La Solitude

Chapitre III: Minamoto

Chapitre IV: L'armée


Je vous invite tous à poster vos commentaires entre les chapitres ^^ Mais évitez de flooder svp ^^


-------------------------------------------------------------------------------------




Keikoku, la planète de feu

Keikoku naquit dans une famille merveilleuse. Ils vivaient dans les abords des terres oubliées. Ses deux parents avaient choisi un endroit ou la faune était très diversifiée, mais surtout inoffensive. C'était un véritable petit paradis ou Keikoku pu vivre dans la plus grande des tranquillité. Ses parents l'aimaient et s'en occupèrent du mieux qu'ils purent.


Très vite, Keikoku s'aperçut de choses dont il était capable. Fasciné depuis l'enfance par le feu qui brulait dans le fourneau, réchauffant les nuits froides et les temps froids, il découvre après un certain temps (à l'âge de 2 ans environ) qu'il est capable de lui-même en produire.
Keikoku hérite de la capacité de l'utiliser pratiquement à volonté dès l'age de 3 ans. On peut dire que Keikoku était surdoué. Mais ses parents lui annoncent aussi qu'il a hérité du dont dit de la "vie éternelle", un dont qui lui permet de vivre en moyenne deux centaines d'années.

Keikoku profite des ses capacités pour se permettre de se promener dans la forêt le soir. Il y découvre pleins d'animaux nocturnes. Comme tout les enfants, il s'extasiait devant chaque nouveauté, chaque insecte nocturne, oiseau, chaque mammifère...

Mais une créature nocturne attire particulièrement son attention, un insecte. Un insecte qui lui ressemble un peu, qui est capable d'éclairer la nuit, et qui brille d'une lueur mystérieuse: La Luciole.

Keikoku s'amuse souvent à ramener des Lucioles dans sa chambre la nuit, pour les voir briller autour de lui. Et vu que Keikoku était très respectueux envers la nature, il les libéraient toujours assez rapidement.

Un jours, alors qu'il avait six ans, Keikoku ramène tout un tas de Lucioles à la maison. Hélas, celles-ci s'échappent et commencent à voler dans toute la maison. Pour une raison stupide, ses parents se mirent à le gronder, et comme souvent à cet âge là, Keikoku se mit à s'énerver et finalement, à intensifier la dispute. C'est alors que le drame arriva:

Poussé par la rage et le manque de maturité et de maitrise de sois, Keikoku projeta une grande quantité de flammes en direction de ses parents. Ceux-ci finissent par périrent dans les flammes, malgré le fait que Keikoku tente de stopper l'embrasement. Keikoku resta à pleurer sur le cadavre de ses parents pendant plus d'une journée, sans bouger. Finalement, Keikoku décide de mettre fin à ses jours dans la forêt. Il se rend dans les bois derrière sa maison, et malgré sa pseudo-motivation, Keikoku fut incapable de s'ôter la vie. Alors il retourna à son ex-domicile familial, et décida d'offrir une sépulture à ses parents. Il mit le feu à la maison et regarda ses parents partirent définitivement dans les flammes de la bâtisse.

Pleurant encore un long moment, Keikoku décida de se rendre en ville pour tenter désespérément de trouver de l'aide. Il commença donc un très long voyage pour tenter de sauver sa vie, trop faible, trop triste, trop seul...


Dernière édition par le Sam 1 Déc - 13:53, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kagenozuke.forum2jeux.com
Hotage
Webmaster et Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5500
Age : 27
Pays : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2005

Vos Statistiques
Points de Vie (normal):
20/20  (20/20)
Points de vie Tournoi:
14/14  (14/14)
Nombre de Knz: INFINI

MessageSujet: Re: L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]   Ven 17 Aoû - 3:12

Chapitre II, La Solitude


Keikoku commença son voyage. Il venait d'avoir 7 ans. Comment allait-il s'en sortir? D'une manière pitoyable, horrible, infâme... Il réussi à boire en trouvant de petits ruisseaux par-ci par là, et pour se nourrir, il trouvait quelques baies, et était contraint de récupérer les restes de viandes sur les cadavres, en attendant que les charognards aient finis de se nourrir, car ces derniers pouvaient se montrés agressifs et dangereux.

Son voyage, il fut surtout marqué par un combat entre lui et une créature qui ressemblait à un jeune loup. Bien évidemment, Keikoku ne réussit pas à tuer le loup, et ne le blessa que quelque peut. Et Keikoku faillit mourir d'hémorragie, blessé très sévèrement par les crocs mortels de la créature, qui par chance et inhabituelle ment, se trouvait seule.

Finalement il finit enfin par atteindre la ville. Mais les gardes de celle-ci lui refusait l'entrée. Keikoku n'eut d'autre choix que de ramper dans les excréments en passant par des égouts ou il pouvait à peine respirer pour pénétrer dans un quartier mal famé de la ville.

Inconscient, il se rendit dans le quartier riche et tentais vainement de se faire héberger par une personne, juste une nuit, ou pour trouver un travail. Il leur donnait son nom, et expliquait que ses parents avaient péris dans un incendie. Et il reçut comme réponses des insultes si blessante qu'il aurait été jusqu'à tuer pour venger ses parents. Des insultes comme:

"Tes parents n'étaient que des crevards asociaux. Ils sont plus utiles morts, ils ne gâchent pas le paysage!" ou d'autres horreurs dans ce genre là. Finalement Keikoku se rendit dans un quartier mal famé. Les gens semblaient ni pauvres, ni riche. Mais le fond était tout de même plus axé sur la pauvreté.

Il y vécut 5 année comme un clochard, fouillant dans les poubelles, faisant la manche. Et puis un jours il en pouvait vraiment plus. Cela faisait depuis l'age de 6 ans qu'il n'avait eut ne serais-ce qu'une seule fois un contacte avec la chaleur humaine. Il avait décider de mettre fin à ses jours. Alors qu'il pleurait au bord d'une maison, un curieux personnage s'approcha de lui. Après avoir demander pourquoi Keikoku pleurait, il s'était assit à côté de lui et lui avait tendu un morceau de pain, que Keikoku dévora si férocement que l'homme compris tout de suite quel genre d'enfant était Keikoku.

Cette personne l'invita chez elle, et Keikoku découvrit tout un matériel de forgeron. Ils semblaient d'une qualité étonnante. Le forgeron fournit des habits propres à Keikoku et lui donna à manger, tandis qu'il écoutait le récit terrible de Keikoku. Quand celui-ci finit, le forgeron lui posa une question que Keikoku n'aurait jamais envisagé, tellement c'était beau, tellement c'était attendu depuis tant d'année:

Le forgeron lui demanda si, en contrepartie de travail rendu à la forge, Keikoku ne voudrait pas vivre chez lui. Bien sûr, Keikoku ne refusa pas une telle offre, et c'est ainsi qu'il fut hébergé par le forgeron Minamoto.


Dernière édition par le Ven 30 Nov - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kagenozuke.forum2jeux.com
Hotage
Webmaster et Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5500
Age : 27
Pays : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2005

Vos Statistiques
Points de Vie (normal):
20/20  (20/20)
Points de vie Tournoi:
14/14  (14/14)
Nombre de Knz: INFINI

MessageSujet: Re: L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]   Ven 17 Aoû - 17:47

ChapitreIII, Minamoto

Keikoku fut donc élevé par Minamoto. Le jeune enfant avait prit un très grand sens de l'honneur durant son voyage, et durant un bon moment, il refusait de dormir dans la battisse de Minamoto, car il avait l'impression de recevoir la charité, et ça, jamais il ne l'aurais admis.

Petit à petit, Keikoku apprenait les techniques de forge de ce personnage, qui était d'ailleurs extrêmement doué dans son art. Keikoku aimait travailler à la forge, en compagnie du vieil homme. Ce contact avec le feu, qui lui permettait de laisser libre court à son imagination en forgeant le métal chaud et maniable.
Keikoku vécut avec le forgeron, qui payait Keikoku de très peu d'argent, mais le nourrissait et lui donnait un logis, que Keikoku avait fini par accepter, en se disant que c'était une récompense au travail fourni. Mais ça allait devenir beaucoup plus, car le vieux Minamoto était véritablement devenu un nouveau père pour Keikoku, et recevait diverses enseignements que peu de personnes avaient la chance de recevoir dans les environs, comme l'apprentissage de la lecture, mais surtout, l'apprentissage complet de l'ancien langage de Kagenozuke. Le vieux Minamoto l'avait appris de son grand père lorsqu'il était jeune. Plus tard, il avait créer un livre de grammaire très complet et facile à lire dans le "langage moderne" permettant de l'apprendre.

Bien entendu, il enseignait l'ancien langage par la parole à Keikoku, mais aussi tous les principes de la vie, mais principalement la sagesse. Il lui disait souvent que la vie n'était qu'une succession de choix, et qu'une fois qu'un choix était pris, il fallait l'assumer, et se préparer aux prochains choix qu'il ferait.

"Tu sais Keikoku, lui disait-il, tu n'as pas eus une vie facile, mais de nombreux obstacles vont encore se présentés devant toi. Et un obstacle qui risque de venir rapidement, c'est ma mort. Et je te demanderais d'accepter ma mort. J'ai vécu ma vie comme je l'ai souhaiter, et j'ai pu réaliser quelque chose que j'avais jugé impossible à mon âge: Enseigner et éduqué à un enfant."

Keikoku regardait le Vieux Minamoto qui était certainement malade, lui expliquer ceci sans la moindre peur, et la plus grande sagesse, ce qui permis à Keikoku de l'accepter par la suite.

Mais avant de mourir, Minamoto enseigna la plus grande chose qu'il aurait pu lui enseigner: La forge du sabre sacré. Enfait, c'était un nom amusant que donnait Minamoto à ce rite que seuls les plus grands samurais pratiquaient, à l'époque.

"Vois-tu Keikoku, chez un guerrier, le plus important c'est son âme. Et l'âme du guerrier est représentée par son sabre. Le sabre est son âme, vois-tu. Mais pour arriver à atteindre un niveau parfait, ilfaut réussir à faire vivre le sabre, lui donner ton âme, si tu préféres. Et pour cela, il te aut te forger un sabre sans réfléchir. Il faut entrer en méditation avec ton corps et ton coeur, et sculpter ton sabre à l'image de ton âme."

Keikoku avait suivit cette enseignement avec la plus grande attention, et un jours, commença à forger son sabre. Il y mit toute son âme, et passa des heures à le forger, propageant toute son énergie dedans. Lorsqu'il finit de le forge, Keikoku avait mis tellement de force et d'attention qu'il faillit s'évanouir. Mais c'était de loint le sabre le plus extraordinaire qu'il eut jamais vu. Pour lui, c'était la plus belle des oeuvres d'art, son âme.... son autre lui...


Keikoku subit la mort du vieux Minamoto à l'age de 17 ans. Mais Keikoku ne laissa jamais tomber la battisse du vieux et ne réussit à la vendre à personne. Il entreprit un voyage jusque dans les montagnes de l'Ouest, accompagné de deux mercenaires qu'il avait payer pour se rendre jusque dans les montagnes. Après avoir grimper dans les montagnes pendant plusieurs jours, il trouva un endroit ou la vue sur la mer àtait absolument magnifique. Il l'enetrra ici et plus tard, aménerais une pierre tombale en son nom et signée par Keikoku. Pourquoi cet emplacement? Parce que Minamoto lui disait souvent que s'il en avait encore la force et les moyens, il serait devenu Pêcheur vers les plages du nord, pour pouvoir avoir constamment la vue sur les montagnes et la mer de l'ouest.

C'est ainsi que Minamoto mourut, en permettant à Keikoku de démarrer sa vie et en lui enseignant un savoir assez important que Keikoku ne perdra jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kagenozuke.forum2jeux.com
Hotage
Webmaster et Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5500
Age : 27
Pays : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2005

Vos Statistiques
Points de Vie (normal):
20/20  (20/20)
Points de vie Tournoi:
14/14  (14/14)
Nombre de Knz: INFINI

MessageSujet: Re: L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]   Ven 30 Nov - 18:55

Chapitre IV, L'armée

Keikoku décide de se faire un peu d'argent en vendant le maximum d'équipement en les vendant à des prix très bas. Bien sûr, il gardait certaines œuvres d'art qu'avait forger Minamoto, comme souvenir, mais il vendu plus de 80% de son stock en environ un mois. C'est alors qu'il entreprit d'entrer dans l'armée. Pourquoi l'armée? Parce que Keikoku en avait assez de rester à vivre paisiblement dans sa forge. Keikoku avais suffisamment souffert pour se convaincre qu'il serait en mesure d'aider des gens en se mettant au service de l'armée.

Et puis, plus important, Keikoku avait décider de vivre comme bon lui semblait, c'est à dire, jusqu'au dernier souffle. Il avait acquis l'âme du guerrier, du samurai. Il avait décidé que, comme la Luciole, il brillerait jusqu'au dernier souffle, pour disparaitre définitivement, mais que tant qu'il serais en vie, il brulerais de force.

Il s'engagea donc à l'armée à 17 ans. Sur place, il reçut tout les enseignements des guerriers. Au début, Keikoku était mal vu, pour la simple et bonne raison que pour son âge, il était beaucoup trop doué. Les gens ne savaient pas ce qu'il avait subit, alors forcément ils ne comprenaient pas pourquoi il était si doué.

Finalement il passa environ une année entière sans de véritables ami et avait de grandes difficulté à prendre du plaisir à ses entrainements. Et puis finalement, il commençait à s'intégrer dans le groupe, les gens cherchant à apprendre de lui.

Il était devenu assez important dans l'armée, prenant petit à petit du grade. Keikoku n'avais jamais vraiment aimer être supérieur aux autres. Il était obligé d'avoir plus de responsabilité et se sentait particulièrement désagréable vis à vis des autres. Se sentir forcé à être meilleur que les autres, c'est un peu le sentiment que ça lui donnait. Alors ils se convainquait que le rang n'était pas important, mais que c'était ce que ce rang lui permettait d'amener au gens qui avait de l'importance à ses yeux.

Keikoku quant à lui, avait progresser à une vitesse époustouflante. L'art de maitriser le feu s'était vraiment approfondi chez lui, et il avait très rapidement pris du grade. A l'âge de 22 ans, il était nommé chef de groupe d'une escouade d'offensive spéciale. C'est d'ailleurs dans cette escouade qu'il connut ses premiers camarades de combat, et plus tard, ses véritables amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kagenozuke.forum2jeux.com
Hotage
Webmaster et Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5500
Age : 27
Pays : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2005

Vos Statistiques
Points de Vie (normal):
20/20  (20/20)
Points de vie Tournoi:
14/14  (14/14)
Nombre de Knz: INFINI

MessageSujet: Re: L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]   Ven 30 Nov - 20:22

Chapitre V: Les Amis de Keikoku

Keikoku s'adapta rapidement aux différents comportement de son équipe d'intervention spéciale. En réalité, il se sentait mieux dans cette équipe que nul part ailleurs. Ces gens étaient tous particulièrement doués pour le combat, et avait tous eut une enfance plus ou moins difficile.

C'était un univers ou il se retrouvait, ou plutôt, ou il retrouvait des gens similaires à lui-même. Dans cet atmosphère conviviale, il avait tisser des liens avec ses camarades d'armes. Etant devenu le chef de l'escouade, il avait tiré de ce fait des liens encore plus important, aillant lui-même la responsabilité de leurs vies.

Ces amis, il y en avait plusieurs, mais le meilleur ami qu'il se fit fut de loin Horito, surnommé à cette époque "le maitre des éléments". Cette personne détenait une capacité à combattre sans pareil, mais surtout, était une personne extrêmement sensible, parfois timide et réservée, parfois joyeuse et animée.

Cette personne était l'être que Keikoku convoitait le plus depuis la mort de son maitre forgeron, Minamoto. En réalité, Keikoku ne savais pas exactement pourquoi Horito lui plaisait autant. Au premiers abords, ce n'était qu'une personne normale, qui n'avais pas de personnalité exagérées ou simplement mystérieuse. Il était simplement loyale, sincère et gentil. C'était peut-être pour cela finalement...

Le deuxième, c'était Atsumichi Nagaï, qui en fait était le petit fils du forgeron Minamoto. Durant son éducation chez le forgeron, Keikoku s'en était fait un très grand camarade, et avait d'ailleurs passer le plus clair de son temps libre à lui enseigner ses techniques de feu. Mais ce n'était pas son meilleur ami, parce qu'Atsumichi était particulièrement lunatique. Disons qu'il passait d'un sérieux étonnant au personnage agaçant de pars son attitude immature, jusqu'au personnage déprimant, triste. C'était son seul et unique défaut, surpassé par toutes ses autres qualités.

L'un de ses autres amis était une femme, prénommée Kumiko Miura. Cette fille était une femme extrêmement généreuse, emplie de bonté, de volonté à aider les gens, de compassion sans pareil. Mais cette envie d'aider la détruisait lentement, parce qu'elle perdait ses forces à chercher à aider les gens, et se sentaient souvent inutile et mal considérée. Keikoku n'avait trouver comme parade, qu'un moyen assez peu recherché.
Keikoku l'emmenait toujours dans n'importe quel mission ou lui-même devait se rendre, parce que Kumiko ne se sentait bien qu'au combat, aux côtés de ses coéquipiers.

Enfin, le dernier, qui porta longtemps le surnom de "l'artiste", s'appelait Zenko Egawa. Zenko était un homme doté d'un humour inégalable, une vivacité et un plaisir de vivre qui surpassait grandement toute l'équipe réunie. Il était passionné par l'humour, et détenait une panoplie de plaisanteries hilarantes et inédites, puisqu'il les confectionnaient lui-même. Il disposait un don également très impressionnants dans l'art de la poésie. Ses poèmes égalaient facilement les anciens poèmes des temps anciens.

Cette amitié était exceptionnelle, mais hélas, pas éternelle. Les grandes guerres approchaient, le vent des morts se soulevant à travers les landes froide de l'automne. Les bruits sourds des armées marchand sur la terre, se flétrissant sous les pas, le bruit des armes s'éguisant et les sinistres ordres militaires résonnant dans les creux des vallées et les troncs des arbres morts, tout ceci se levait tel le soleil rougeoyant de l'Est, par les journées d'hiver. Cette triste époque, emplie de guerre, allait bientôt détruire leur univers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kagenozuke.forum2jeux.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]   Dim 2 Déc - 16:42

Toujours aussi fabuleux, les ayant déjà lu depuis un bon moment, je trouve qu'elles ne perdent pas de leur charme.

Continue comme ça, t'arrêter avec ce talent serait si dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Hotage
Webmaster et Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5500
Age : 27
Pays : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2005

Vos Statistiques
Points de Vie (normal):
20/20  (20/20)
Points de vie Tournoi:
14/14  (14/14)
Nombre de Knz: INFINI

MessageSujet: Re: L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]   Lun 3 Déc - 20:59

merci ^^ Mais je vais certainement réécrirent les premiers chapitres, je trouve la qualité moyenne à cause des nombreuses répétitions ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kagenozuke.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Luciole [Lachez vos avis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Race et histoire [Claude Lévi-Strauss]
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kagenozuke :: Zone Administration :: Stock général :: Litérature-
Sauter vers: